L’écologie c’est aussi pour les plus petits

Un jour, j’ai reçu un message d’une amie enceinte : « C’est assez spécial de vivre une grossesse en ces temps de Covid, loin de vous ». Écrivant à ses amies aux 4 coins de la France, elle nous demandait quelques conseils de mamans “aguerries”…

Le temps d’un instant je me suis replongée quelques années en arrière.

J’étais enceinte et je me suis demandé quel conseil j’aurais aimé recevoir à ce moment-là

Je me suis rendue compte que pour ma 2ème grossesse (en 2018), j’avais passé énormément de temps à comparer des produits pour ma fille. Le summum de la prise de tête : lui choisir une crème !

Et oui, ces dernières années, mes convictions écologiques s’étaient renforcées. Je ne voulais pas acheter un produit nocif pour sa petite peau fragile. Je ne voulais pas non plus choisir quelque chose qui soit mauvais pour la planète.

Résultat : quel casse-tête !!

J’ai passé des heures à écumer les sites web entre conseils de mamans, de pédiatres, la composition, le made in France, tel produit bio super mais finalement moins efficace selon certains etc…

Ce petit exemple personnel illustre bien le concept de « charge morale » qui est décrit dans de nombreux articles et témoignages récents.

La “charge mentale”, ça vous parle ?

Concept apparu dans les années 1980, nous en avons découvert l’existence grâce à l’illustratrice Emma dans sa désormais célèbre bande dessinée “Fallait demander”.

La charge mentale, c’est la planification, l’organisation et la gestion de tout ce qui se situe dans la sphère domestique (tâches ménagères, rendez-vous, achats, soins aux enfants, etc.) Et ce travail invisible prend énormément de temps et d’énergie !

Or les recherches montrent aujourd’hui qu’à cette charge mentale s’ajoute désormais une nouvelle charge « morale » :

une pression supplémentaire sur nos épaules pour assurer des choix éco responsables pour nos familles.

Il faut trouver de nouvelles recettes sur internet, faire les courses souvent dans 2 ou 3 commerces différents (la boutique zéro déchet, le point de distribution d’aliments locaux et enfin le supermarché, pour compléter les achats) ; savoir déchiffrer les étiquettes. Et faire toujours plus de lessives pour nettoyer les couches lavables séparément des jolis sacs de courses (et masques) réutilisables.

Bien sûr, je grossis le trait (quoique 😉)

Et notre préoccupation principale, c’est que nos enfants grandissent épanouis et heureux dans ce monde pourtant si complexe. Donc nous aimerions aussi (et peut-être surtout)

partager du temps de qualité avec eux, en lien avec la nature et les valeurs que nous défendons !

C’est une des raisons qui m’amène à me lancer aujourd’hui. Je veux vous aider à sensibiliser les enfants au développement durable de manière SIMPLE et LUDIQUE.

Mais pour cela, j’ai besoin de comprendre les défis que vous relevez au quotidien.

Alors n’hésitez pas à laisser des commentaires..

Si vous avez 3 minutes à accorder au projet que je porte autour des livres et des valeurs du respect de soi, des autres et de la planète.

Vous n’imaginez pas comme cela peut m’aider à répondre à vos vrais besoins, alors du fond du cœur merci !

Marie 🌱

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *